Home Santé & Bien être Récupération eau de pluie

Récupération eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie à des fins non comestibles est une démarche éco-citoyenne qui permet d’économiser l’eau potable (et donc le budget consacré à l’eau) et de préserver ainsi les nappes phréatiques. Quand on sait qu’en moyenne une famille par an utilise 40 000 litres d’eau potable pour une utilisation extérieure (laver sa voiture, sa terrasse, ses vitres, arroser son jardin, ses plantes et sa pelouse (surface 750 m², etc..), l’utilisation de l’eau de pluie permettrait de réaliser des économies importantes et de participer au développement durable. L’eau de pluie peut servir également pour l’alimentation des toilettes ou de la machine à laver.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Il s’agit d’abord de déterminer les besoins en eau (usage extérieur seulement, les toilettes, etc…), puis de se renseigner sur la pluviométrie de la région, il ne sert en effet à rien d’avoir une cuve trop grande que l’on ne pourra pas remplir et qui coûtera plus cher. D’autres paramètres comme l’inclinaison du toit ou son orientations entrent également en ligne de compte pour déterminer le taux de remplissage de la cuve qui peut être enterrée ou en surface. Ces cuves seront raccordées aux gouttières avec un filtre qui empêchera tout élément indésirable de se mêler à l’eau (animal, feuilles, etc…) et de nuire à sa qualité et une pompe.

  • les cuves enterrées (mise en oeuvre plus aisée lors de la construction d’une nouvelle habitation) : il en existe de toutes les contenances (généralement de 500 à 40 000 litres pour une habitation), en béton ou en polyéthylène de qualité alimentaire haute densité – PHP injecté, soufflé ou rotomoulé -, de différentes formes ; elle doit être de bonne qualité, souple mais résistante pour supporter des différences de pression importantes ; pour un jardin de 400 m², il faut prévoir une cuve d’environ 2 000 litres ;

  • les cuves en surface ou réservoirs extérieurs : elles ne nécessitent pas de terrassement et sont utilisées généralement pour un usage extérieur ; vendues à l’unité, elles peuvent être reliées entre elles lorsque les besoins en eau augmentent ; différentes couleurs possibles et différents matériaux pour ces cuves aériennes ; choisir plutôt une cuve en PHP rotomoulé d’une couleur qui se fonde dans le paysage pour un meilleur aspect visuel ;

Avantages des cuves de récupération de l’eau de pluie

  • démarche de développement durable

  • économie d’eau

  • système peu onéreux en ce qui concerne les cuves aériennes

  • l’eau qui ruisselle des toitures, si elle n’est pas récupérée, peut provoquer des dommages à la longue (humidité, micro infiltrations, ….)

  • primes à l’installation dans certaines régions, se renseigner

Conclusion récupération eau de pluie

Outre ses avantages économiques et écologiques indéniables, la récupération de l’eau de pluie permet de se libérer des restrictions régionales de plus en plus fréquentes et de participer à un enjeu majeur de développement durable où la France est encore malheureusement en retard par rapport à d’autres pays européens comme l’Allemagne ou la Belgique où toute nouvelle habitation doit avoir un système de récupération des eaux pluviales.

cuve enterrée, cuve de surface, récupérer eau de pluie, récupérateur eau pluviale, récupération eaux pluviales

2 Réponses à ce poste
  1. L’eau de pluie peut être utilisée pour laver sa voiture ou arroser son jardin, mais également pour les WC, la douche, mais également pour la boisson avec un filtre.
    C’est très pratique et économique (et écologique !) mais à privilégier lors de la construction.

  2. La citerne est en effet une solution pour la récupération d’eau de pluie, assainissement, gestion des déchets…

A LA UNE

0 28698

Nettoyer et détacher un meuble verni : recettes de grands-mères pour entretenir et éliminer les taches sur le vernis Par définition, un meuble verni est déjà protégé contre les...