Home Santé & Bien être Toilettes sèches, le wc écolo…

Toilettes sèches

Les toilettes sèches ou toilettes à compost, comme le nom l’indique, n’utilisent pas d’eau ; à une époque où cette ressource naturelle est de plus en plus rare et chère, ne pas tirer la chasse et économiser ainsi un tiers de notre consommation quotidienne en eau potable semble être une alternative tout à fait acceptable, voire indispensable et s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Toilette sèche : Un principe simple

Au lieu de tirer la chasse d’eau et d’encombrer les égouts avec nos excréments (traitement d’épuration important), il nous suffit de rajouter, après chaque passage aux toilettes, de la litière sèche carbonée (sciure, copeaux de bois, etc..) qui permettra de transformer les déjections en compost et d’enrichir ainsi notre terre de jardin, vieux principe qui date de l’Antiquité et qui a prouvé son efficacité. Alors si cette alternative écologique n’est pas pour l’instant facilement adaptable pour les habitations citadines (à quand le tri des déjections humaines ?), elle est une solution qui présente de nombreux atouts dans nombre de cas.

Les atouts des toilettes sèches

  • économie d’eau ;

  • recyclage des déjections en compost qui permet d’enrichir la terre à coût zéro : compostage un peu plus long, deux ans environ au lieu d’un an, mais qui peut être utilisé sans restriction ;

  • aucune odeur : la litière séche permet d’absorber l’humidité et de neutraliser les odeurs ; il suffit juste de mettre au fond du seau une bonne épaisseur de litière, puis de recouvrir les déjections après chaque passage aux toilettes sèches
  • réalisation qui peut être très économique : de nombreux exemples sur le net de réalisations et de pas à pas pour vous aider ; sinon de nombreux fabricants vous les proposent prêts à l’emploi avec des systèmes plus ou moins compliqués (réservoir rotatif sous le plancher à plusieurs compartiments, recyclage en plus des déchets alimentaires et des liquides avec tuyau de vidange, etc…) ;

  • diminue la pollution des rivières ;

  • économie sur l’épuration ;

  • on trouve de la sciure facilement et souvent gratuitement dans les scieries ;

  • le papier toilette, matière carbonée, est utilisé normalement ;

  • mise en oeuvre en ville possible grâce à l’utilisation de sacs à compost lorsqu’il existe une aire de compostage pas trop éloignée en attendant la collecte de ces sacs comme dans certains pays plus en avance dans ce domaine ; certaines villes en Suède par exemple ne délivrent pas de permis de construire sans des toilettes sèches !

Conclusion toilettes sèches

Les toilettes sèches présentent de nombreux avantages, il reste cependant à dépasser nos blocages culturels et à suivre l’exemple des pays de l’Europe du Nord très en avance en ce domaine. En France, de nombreuses associations oeuvrent pour leur réhabilitation (Terr’eau, Emprunte, ..) et leur développement qui dépend en grande partie d’une collecte, par les pouvoirs publics, des déjections, au même titre que le papier ou le verre, etc…

toilette seche, toilettes sèches, wc écolo, wc sciure, wc à l’ancienne,

A LA UNE

0 28698

Nettoyer et détacher un meuble verni : recettes de grands-mères pour entretenir et éliminer les taches sur le vernis Par définition, un meuble verni est déjà protégé contre les...