Home Santé & Bien être VMC

VMC

La VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée est le dispositif qui permet de renouveler l’air d’une habitation, notamment les pièces humides. Rendue obligatoire pour les logements postérieurs à 1982, elle permet de lutter entre autres contre les COV ou Composés Organiques Volatiles et la formation de moisissures grâce à un contrôle régulé de l’hygrométrie par exemple. PLus qu’un élément de confort c’est un élément de santé qui ces dernières années à considérablement amélioré la qualité sanitaire des logements. Depuis peu les spécialistes du bâtiment travaillent sur de nouvelles problématiques liées à l’usage de la vmc et particulièrement aux pertes caloriques engendrées par l’extraction de l’air intérieur.

Plusieurs types de VMC

  • la VMC simple flux : fonctionnant 24h/24, elle a pour but l’évacuation par une bouche unique située sur la façade de l’air intérieur vicié aspiré par un petit moteur et des bouches d’aération situées dans les lieux les plus humides ; des ouies sur les huisseries dans les lieux non humides permettent à l’air extérieur de rentrer, purifiant ainsi l’habitation ; mise en oeuvre manuelle du contrôle du volume entre air intérieur et air extérieur ; le principal inconvénient de ce système, en dehors du surcoût de consommation ou du léger bruit qu’il occasionne, ce sont les pertes énergétiques qui peuvent être assez importantes l’hiver ;

    ce défaut peut être en partie améliorer grâce à une VMC simple flux hygroréglable : selon le taux d’humidité des pièces, la taille de son orifice d’extraction varie grâce à des capteurs d’humidité.

  • la VMC double flux :  L’évolution de la VMC
    Le principe est identique à celui de la VMC classique simple flux, la différence résidant dans le fait que la double flux réchauffe l’air extérieur dans un échangeur avant de le propulser dans la maison, grâce à la chaleur de l’air évacué (récupération des calories par un échangeur). L’économie sur les pertes d’énergie et la diminution des ponts phoniques (appréciable en zone bruyante) pallient le coût élevé (environ 1000 euros pour une installation complète sans la pose) et la complexité de l’installation ; la VMC double flux peut également être hygroréglable et présente l’avantage de pouvoir être associée à un échangeur thermique qui réduira encore les pertes d’énergie.

Conclusion sur les vmc

La ventilation d’une maison est essentielle pour le confort et l’hygiène de vie de ses habitants. Si cette aération est nécessaire, elle ne doit pas cependant se faire au détriment de pertes d’énergie importantes et la connaissance des systèmes existant permettra de faire son choix à bon escient, en tenant compte des avantages et inconvénients de chaque système. Les maisons actuelles étant de mieux en mieux isolées, la ventilation permet d’apporter un air neuf indispensable à nos besoins en oxygène et au fonctionnement des appareils à combustion, de réduire l’humidité source de maladies diverses et d’évacuer les COV très nocifs à la santé.

ventilation, aération maison, vmc, doubleflux, double flux

A LA UNE

0 28698

Nettoyer et détacher un meuble verni : recettes de grands-mères pour entretenir et éliminer les taches sur le vernis Par définition, un meuble verni est déjà protégé contre les...