Home Santé & Bien être Faire ses cosmétiques

Préparer ses cosmétiques

© Unclesam - Fotolia.com

© Unclesam - Fotolia.com

Il n’est pas aisé de donner une définition claire et précise de la cosmétique. Utilisons donc celle du Parlement européen qui, en mars 2009, a défini le produit cosmétique comme étant une « substance ou (une) préparation destinée à être mise en contact avec les diverses parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaires, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue (…) de les nettoyer, des les parfumer, d’en modifier l’aspect et/ou de corriger les odeurs corporelles et/ou de les protéger ou de les maintenir en bon état. »

L’engouement spectaculaire en France et partout dans le monde (environ 10 % du marché de la cosmétique) pour des produits cosmétiques biologiques entraîne la multiplicité de l’offre et des labels (AB, BDIH, Cosmeco, Ecocert, Cosmebio, Nature et progrès,…) où il est très difficile de s’y retrouver, en l’absence actuelle de réglementation officielle au niveau européen.

Pour être sûr de l’absence de substances chimiques nocives dans vos cosmétiques, la solution peut consister à les fabriquer vous-même en suivant quelques règles très précises qui garantiront leur efficacité et leur conservation, règles et pas à pas que vous trouverez sur des sites internet et des livres sérieux.

Aroma-zone (http://www.aroma-zone.com/AROMA/fiche_savoirfaire_crayon_cosmetique.as ) par exemple propose des fiches pratiques pour fabriquer soi même mascara, eye-liner, rouge à lèvre, dentifrice, shampooing, après-shampooing, etc….

Mise en oeuvre fabrication cosmétique

  • le matériel de préparation : principalement des ustensiles de cuisine tels que balance, casserole pour chauffer au bain-marie, couteau, mortier, pilon, épluche légumes, verre mesureur, récipients en verre, etc… (éviter les cuillères en bois) ;

  • principaux ingrédients (hydratation, émulsifiant,..) : sucre, sel, yaourth, crème fraîche, fruits et légumes frais, miel, huiles de soin (huile d’olive, beurre de cacao, monoï, ..) et huiles essentielles (à ajouter au dernier moment hors du feu), glycérine, argile, plantes séchées, etc…

  • la conservation : variable selon les produits et les ingrédients utilisés ; les masques et gommages doivent être utilisés immédiatement après la fabrication (surtout s’ils contiennent des fruits ou des légumes frais), les crèmes peuvent se conserver jusqu’à 3 semaines au frigo tandis que les laits ne se conservent qu’une semaine ; certains produits peuvent améliorer la conservation comme les huiles essentielles de rose, de romarin ou de lavande, antiseptiques ; également l’alcool, l’huile de germe de blé ou de l’extrait de pépins de pamplemousse ; une crème sans eau se conservera également plus longtemps ; utiliser une spatule plutôt que les doigts pour prendre le produit ; faire de petites quantités ;

  • les contenants : il est préférable de conserver vos produits, afin de préserver leurs principes actifs, dans des récipients préalablement stérilisés, en verre teinté, au frigidaire ;

conclusion préparation cosmétique

Fabriquer soi-même ses produits cosmétiques peut être très avantageux, bon à la santé et amusant à condition de bien suivre quelques règles essentielles qui vous garantiront des produits sains et une conservation plus longue.

cosmétiques, crèmes de beauté, dentifrice, shampoing, fabriquer ses crèmes, produits de beauté,

A LA UNE

0 28532

Nettoyer et détacher un meuble verni : recettes de grands-mères pour entretenir et éliminer les taches sur le vernis Par définition, un meuble verni est déjà protégé contre les...