Compost

Le compost, ou fermentation de déchets organiques (principalement d’origine végétale) au contact de l’oxygène et de l’eau, permet d’enrichir son jardin à moindre coût et de faire un geste pour l’environnement en réduisant son volume d’ordures ménagères.

Qu’est ce qu’on peut composter ?

  • déchets d’origine végétale : fruits, légumes, céréales, épluchures, pain, sachets de thé, marc de café, mouchoirs en papier, essuie-tout, mauvaises herbes, tontes de gazon, feuilles mortes, plantes fanées, cendres, sciure, etc…

  • rejets des toilettes sèches.

Qu’est ce qu’on ne peut pas composter ?

  • des déchets d’origine animale vecteurs de maladies ou qui sont trop gras : viande, poisson, produits laitiers, coques de noix, litière animale, huiles, ….

  • déchets d’origine végétale : plantes traitées chimiquement, plantes malades, branches (les broyer si on veut les composter) ;

  • autres déchets : plastique, verre, métal, …

Mise en œuvre du compost

Il existe deux méthodes de compostage : le tas à l’air libre ou le silo ou bac à compost (fourni gratuitement par la plupart des communes), chacune avec ses avantages et ses inconvénients.

  • tas à l’air libre : possibilité d’un plus gros volume, surveillance et brassage plus faciles mais soumis aux intempéries et aux animaux, nécessité de le cacher, etc..

  • bac : dimensions plus réduites mais compostage plus rapide, à l’abri des intempéries et des animaux, brassage plus difficile….

Dans les deux cas, un brassage régulier favorisant l’aération et le mélange des différents déchets entre eux est indispensable ; autre élément important de la réussite de votre compost : l’humidification qui permet la fermentation et donc la décomposition de la matière organique en sels minéraux et humus.

Composteur - Ville de Cognac par Pierre Alain Dorange Flickr
Composteur - Ville de Cognac par Pierre Alain Dorange Flickr

Un compost est « mûr », c’est-à-dire prêt à être utilisé dans le jardin, lorsqu’il est homogène et que vous ne distinguez plus les diffférents déchets, entre 4 et 8 mois ; il a alors une belle texture grumeleuse, une couleur foncée et une odeur agréable.

Conclusion sur le compost

Composter est avantageux est facilement réalisable ; en appartement, vous devrez néanmoins faire très attention à suivre les règles à la lettre si vous ne voulez pas incommoder vos voisins ou attirer les insectes.

compostage, composter, compost végétal, vers compost, compost jardin