Home Santé & Bien être Aromathérapie

L’aromathérapie

© Beboy - Fotolia.com

© Beboy - Fotolia.com

C’est une médecine parallèle qui utilise les huiles essentielles des plantes aromatiques (environ 400 plantes sont utilisées), appelées également essences végétales notamment en ce qui concerne les agrumes, à des fins thérapeutiques. Souvent associée à la phytothérapie (phyto-aromathérapie) qui utilise quant à elle toutes les parties de la plante, l’aromathérapie permet aussi bien un usage externe (crème, lotion, émulsion, dispersion atmosphérique,.. ) qu’interne (gélules, dispersion dans du miel, etc…) et comprend de nombreuses pratiques thérapeutiques.

Les huiles essentielles

Obtenues par le procédé de distillation (alambic) qui permet d’extraire les essences aromatiques des plantes grâce à la vapeur d’eau, les huiles essentielles sont utilisées pour leurs nombreuses vertus thérapeutiques :

Anti-infectieuses : antibactériennes (dues au carvacrol, au thymol, à l’eugénol, à l’aldéhyde cinnamique, aux monoterpénols, etc.), antimycotiques (dues aux alcools et aux lactones sesquiterpéniques), antivirales (dues aux monoterpénols, monoterpénals, etc.), antiparasitaires (dues aux phénols, à l’ascaridole, etc.), insectifuges et insecticides (citronnelle de Ceylan, camphre du camphrier du Japon, etc.)
anti-inflammatoires (dues aux aldéhydes, au chamazulène, etc.)
anticatarrhales : expectorantes, mucolytiques (dues aux molécules cétoniques et aux lactones)
anti-histaminiques
antispasmodiques (dues aux éthers et aux esters)
antalgiques, analgésiques et anesthésiques
calmantes, hypnotiques et anxiolytiques
propriétés endocrinorégulatrices : comme les œstrogènes, comme la cortisone, etc.
propriétés vasculotropes et hémotropes : hyperémiantes, phlébotoniques, lymphotoniques, anticoagulantes (dues aux coumarines) et fibrinolytiques, antihématomes (HE d’hélichryse italienne), hémostatiques, hypotensives
propriétés digestives : eupeptiques, carminatives, cholagogues et cholérétiques (dues à la menthone, la carvone et la verbénone)
antitoxiques
antivenimeuses
antirhumatismales
stimulantes ou apaisantes
aphrodisiaques

Utiliser les huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées en application, vaporisation, brumisation, mélangées à des onguents, à des crèmes, au bain en inhalation elles sont très puissantes en principe actif et il est nécessaire d’être prudent lors de l’application (certaines sont très puissantes et irritantes),  attention à ne pas faire bruler les huiles car elles peuvent devenir toxiques.

Conclusion sur l’aromathérapie

On peut soigner un certain nombres de pathologies par les plantes aromatiques, mais attention à ne pas se prendre pour un apprenti sorcier! A l’heure actuelle, environ 300 à 400 plantes aromatiques sont utilisées en aromathérapie, et certaines mal utilisées peuvent être toxiques, il est donc nécessaire avant de vous lancer dans l’automédication d’avoir consulter plusieurs fois un professionnel reconnu puis de vous plonger dans des ouvrages faisant référence.

huile essentielle, eucalyptus, lavande, huiles essentielles lavande, aromathérapeute, se soigner par les huiles essentielles

Laisser un commentaire

A LA UNE

0 27408

Nettoyer et détacher un meuble verni : recettes de grands-mères pour entretenir et éliminer les taches sur le vernis Par définition, un meuble verni est déjà protégé contre les...