Home Santé & Bien être Chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire individuel

Ecologique et rentable, le chauffe-eau solaire individuel fait en France, à juste titre, de plus en plus d’adeptes. Grâce à l’énergie solaire, énergie renouvelable, non polluante et facilement disponible, le chauffe-eau solaire vous permet d’obtenir gratuitement de l’eau chaude sanitaire.

Principe du chauffe-eau sanitaire individuel

Principe identique à celui d’un tuyau d’eau laissé au soleil sous une vitre : la température monte très vite d’autant plus si le tuyau est sombre.

Le chauffe-eau solaire se compose :

  • d’un capteur solaire dont l’efficacité dépend de la qualité de l’emplacement : sur le toit, au sol ou en façade, l’exposition plein sud est conseillée pour des résultats optimum avec une inclinaison en général de 45° ; des tubes métalliques noirs, une plaque et un coffre isolant composent ce capteur qui fonctionne comme une petite serre en chauffant un fluide caloporteur (eau ou antigel) ;

  • d’un ballon solaire : le fluide permet de chauffer le volume d’eau contenu dans un ballon de stockage d’une contenance de 200 à 300 litres grâce à un sepentin de cuivre ;

  • d’un chauffage d’appoint parfois pour compenser les régions peu ensoleillées ou l’ensoleillement insuffisant selon les saisons (lien vers un autre système de chaudière).

Plusieurs fonctionnements possibles pour le CESI

  • système monobloc où capteurs et ballon solaires sont placés à l’extérieur (pays chauds ou résidences secondaires utilisées l’été)

  • systèmes à éléments séparés : système où la circulation du liquide caloporteur est dite « naturelle » (réservoir placé plus haut que le panneau solaire : principe du thermosyphon selon lequel l’échange se fait grâce à la différence de température entre l’eau des capteurs et l’eau du ballon) et celui où la circulation de l’eau est dite « forcée » (capteur qui peut être installé n’importe où : c’est un « circulateur » ou petite pompe électrique qui active le processus).

Avantages du chauffe-eau sanitaire individuel

  • atout écologique : utilise l’énergie solaire inépuisable et renouvelable sans procédé polluant

  • économique : baisse de la consommation électrique

  • subventions et crédits d’impôts qui compensent le prix relativement élevé de l’installation

  • système monobloc : facilité d’installation, simplicité d’utilisation, prix avantageux

  • système par thermosiphon : fiabilité, simplicité (aucune pompe, sonde thermique ou régulateur électronique), fonctionne uniquement grâce à l’énergie solaire naturelle.

  • système par circulation forcée : très bon rendement, plus de souplesse quant à l’emplacement du ballon, qui peut être placé par ex à côté du système de chauffage d’appoint.

Conclusion chauffe-eau solaire

Que vous choisissiez un système plutôt qu’un autre, pour bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % qui réduire le prix relativement élevé de votre système de CESI, sachez que votre matériel doit faire l’objet d’une accréditation par l’ADEME et être posé par un installateur agréé Qualisol.

chauffe-eau solaire, cesi, chauffeau solaire, enr, énergie renouvelable

A LA UNE

0 28698

Nettoyer et détacher un meuble verni : recettes de grands-mères pour entretenir et éliminer les taches sur le vernis Par définition, un meuble verni est déjà protégé contre les...